NOUVELLES DE CE DEBUT JUIN

Ce qui a bien avancé, c’est la préparation du mât et du gréement. Barres de flèches, winches, haubanage, drisses diverses , sont en place et tout est prêt pour planter ce mât sur Yanica.

tête de mât, support de girouette, pied de windex, antenne VHF et feu de mouillage
Pied de m^t, les winches avant les taquets et l’arrivée des drisses ou assimilées ( 12)
Une vue du pont en cours de peinture
Tout est remballé en attendant le jour du mâtage

A la mi-Mai, Quoi de neuf par ici ??

Tout d’abord, les peintures intérieures et vernis sont finis et c’est un vrai pas en avant quoiqu’avec un retard significatif . Quelques illustrations :

Le Carré et la Table à Cartes

Coté Bar …

En cuisine, il faudra remonter la cuisinières et les façades de placards
Table à cartes rutilante

Que se passe-t-il au dehors ? La peinture des œuvres mortes se termine . Les couches de vernis protectrices se succèdent comme le montre cette photo de l’étrave. Cette étrave voit apparaitre l’hermine dessinée et gravée dans le bois par Loïc, puis peinte à main levée par Gurvan.

Une vue de l’arrière , pour finir.. Le tableau ARR verni est ici masqué.

LES CLOCHES DE PÂQUES SONT PASSÉES UN PEU TÔT

Arrivent d’abord 2 winches Andersen 40 classiques et un 46 pour le cockpit et cinq Andersen classiques pour le pied de mât, après avoir dragué tous les distributeurs européens avec « A l’abordage » que nous remercions.

Un 46 et deux 40
Les 28 du mât

Pendant ce temps, Yanica reçoit ses peintures et enduits dans la cabine;

Mais le plus gros cadeau, c’est l’arrivée du gréement Selden bien doré. Il y a un mât, deux tangons, deux bômes, ( si, si ), un jokey pôle, des câbles avec ridoirs , quelques drisses. C’est du beau matériel, ont dit les gars du chantier et on vous le confirme.

Un mât doré après déballage du bébé d’environ 150 kg.
Du câble, du câble , oui mais …
Deux bômes et deux tangons

Y’a plus qu’à !!! après sortie de cabine début Mai.

DEPUIS 10 JOURS, QUOI DE NEUF ??

L’aventure n’est pas très spectaculaire coté chantier puisque dans la cabine de peinture, Gurvan et cie manient pinceaux, pistolet, papier de verre à l’intérieur qui , pour le moment n’est évidemment accessible qu’à eux. Pour l’extérieur, les œuvres vives sont prêtes à recevoir l’antifouling mais sont enveloppées de papier pour permettre de travailler proprement sur les œuvres mortes. Les enduits y sont proches de la finition. Le spectacle est plutôt en Vendée chez Selden qui termine le montage du mat doré .

Il y a deux semaines le profil est entré en cabine de peinture et va l’inaugurer !

Quelques jours plus tard, , mat ,bôme, tangons sont peints dans la fameuse couleur de l’anodisé « Proctor » 1965

Ici, en cours de finition, les ferrures d’angle du tableau arrière où passeront les écoutes de yankee. Pas faciles à ajuster sur le pont, le tableau, entre les coffres arrières. Du travail précis . Merci à ceux qui font chez chez Techno Méca à Missillac ( Jérôme se reconnaitra ).

D’autres infos : les winches (8) sont commandés, les voiles en cours de fabrication, électronique commandée, le mat sera livré ce vendredi 25 au chantier,

En passant par la Vendée Jeudi 3 Mars

Le Saviez-vous ??Le gréement de Yanica se prépare en Vendée à Le Poiré sur Vie chez Selden Masts .Nous passions par là et un arrêt était nécessaire. Notre mat et les bômes, tangons, ont été étudiés, définis , traduits pour les machines-outils qui ont fait des ouvertures, des trous plus ou moins grands dans le profil alu. Maintenant le mat et autres espars de Yanica vont inaugurer la nouvelle cabine de peinture et revêtir la livrée dorée historique. L’artiste peintre est venu spécialement de Hollande (siège de Selden) avec ses pots et ses outils. Les peintures sont « spéciales » alu anodisé et auront une finition aviation pour résister au sel et aux maladresses de manœuvres.

Une belle base !!
Tangons, bôme, jokey pool après dégraissage et retour en cabine

FEVRIER NANNI VROOM VROOM

Oui, en janvier et février, non seulement ça bouge sur le pont mais aussi dans les cales de Yanica. Il y a eu donc la pose des cadènes et la « prépose » d’une partie de l’accastillage, en particulier les quatre rails d’écoute de tribord et les quatre de babord . On pourra s’amuser sur les réglages des voiles d’avant !!

Ici, on voit trois rails de tribord; Il reste celui de l’arrière pour les yankees et les spis
En Janvier, un arbre d’hélice neuf en deux parties. Le palier intermédiaire.
échappement neuf sur coude d’échappement neuf
La cale est encombrée de tuyaux divers derrière l’inverseur
Sous le cockpit, un réservoir de gaz oil branché

Et cette semaine, visite aussi de Brice, société Selden Masts, venu faire le « relevé de cadènes » pour définir la longueur de chaque hauban.

Brice au travail sur la cadène de l’étai principal

Yanica s’habille un peu et déménage !!

La semaine dernière, les charpentiers ont fait quelques finitions sur Yanica, avant déménagement.

Apparition des rails d’écoute sue le pont et sue la lisse de pavois. Quatre rails sur chaque bord .
Un nouveau talon de gouvernail qui reposera sur la crapaudine. L’ancien talon était un horrible bricolage.

Passons au déménagement du mercredi 9 février . Yanica quitte l’atelier de François Blatrix et s’en va dans la cabine de peinture.

sortie d’atelier sous un ciel gris.
Passage sous la grue pour pesage : le bébé pèse 8400 kg sans gréement ni armement. 400 de moins qu’estimé

Une vue depuis la cabine de la grue

Un fier navire , non ?

Voilà Yanica rendu en cabine de peinture

La visite du 1er février 2022

Quelques ultimes travaux avant le départ en cabine de peinture.

Apparition de la main courante/ cale pied le long des surbaux
Sur le pont arrière , les capots sont posés et le massif qui recevra le winch de yankee est en place

Et ça ouvre sur des charnières !!

A l’avant , de chaque coté de l’étrave, Loïc a gravé l’hermine, comme au neuvage de Yanica.

Et la voilà cette hermine plus rapide que son ombre …

Enfin , l’épontille de pied de mat est toute bien repeinte et va rejoindre sa place dans le carré sous le pied de mat. Elle est posée sur un massif de chène dont une partie fait cale en V pour le calage correct.

Histoire de cadènes

Cette semaine , sont d’abord apparues des cadènes préparées par Techno Méca à Missillac.

Celle de l’étai de yankee , encastrée dans l’étrave
Tout à l’avant , l’étai ; plus en arrière l’étai de trinquette; Il y a aussi un beau capot de descente du poste AV et la lisse de bois ( qui sera vernie) longitudinale sous les cadènes et taquet d’amarrage.
Cadènes de galhauban et bas hauban qui sont, sous le pont, boulonnées sur les varangues et porques
Cadène de patara déportée et conforme aux plans de Mr Illingworth
Le pied de mat d’origine qui répartit les efforts de compression sur les porques, et intègre désormais la ferrure de pied de mat de Selden, compris l’isolation électrique entre les deux.
Autre domaine ! le coffre à gaz à l’arrière.

BONNE ANNÉE 2022

Cette année 2022 devrait être celle du retour à flot de Yanica tout beau comme en 1965 , voire un peu mieux sur certains points . En attendant , sans doute en mai, ce moment formidable, le travail continue à bord car il faut préparer le voyage vers la cabine de peinture vers le 24 janvier.

Des chandeliers et balcons ont retrouvé leurs places pour fabriquer les cales nécessaires à leur orientation
Les compas SESTREL d’origine ont retrouvés leurs places, également
Apparition des lattes teck en fond de cockpit
Des lattes de teck aussi sur le plancher principal du cockpit
Qui est-ce qui larguera la bastaque au virement de bord ??

/