16 juin 2020

Quoi de neuf à l’arrière ?

Le bordage a rejoint l’allonge de voute et les extrémités des lattes ont été arasées sur le tableau arrière. C’est plus élégant ,non?
Loïc met en place les remplis dans les angles des futurs coffres de la voute. C’est sur ces remplis que viendra se fixer le gros winch de yankee.

Et vers l’avant ?

Tout le barrotage de pont est prêt à recevoir le pont. Les peintres passeront sans doute par là à l’intérieur avant la pose du pont. En juillet ??
En regardant vers l’arrière, on commence à voir plus clairement les zones du pont et du roof.

Et Ailleurs ??

François est retourné se contorsionner dans les fonds en maugréant quelque peu,

François a en effet découvert que la varangue sous l’emplacement du bar dans le carré, était bien malade à cœur, malgré son apparence saine en surface. Après rabotage, on découvre que le collage de la varangue au bordé était totalement raté! un beau glaçage de résorcine sur le bordé en dessous. Question : de possibles fuites d’alcool dans le bar ont-elles pu endommager la varangue au XXème siècle? François est donc parti pour refaire là 26 plis de bois moulé.

Avec les charpentiers, on se permet quand même aujourd’hui de remettre en cause la réputation de qualité du chantier Souter. Il ne faudrait pas que cela nous fâche trop avec les marins anglais mais , si nécessaire, on a aujourd’hui accumulé pas mal de critiques fondées sur la qualité du travail de ceux qui ont construit Yanica. D’autres peuvent imaginer que les Anglais en auraient fait exprès car le bateau était construit pour un propriétaire français …!. Allez savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *