LUNDI 20 SEPTEMBRE . QUE FONT-ILS ?

D’abord autour du moule du futur roof , petite conférence de tout le monde avant de poser le premier pli.

Robin, lui , continue d’être concentré sur les morceaux du cockpit.

Le domaine de François, c’est la construction de la cuisine

ICI C’EST CHEZ FRANÇOIS QUI CONTINUE A CONSTRUIRE LA CUISINE

Et moins visible, le peintre qui termine les peintures de préparation du carré.

MARDI 14 SEPTEMBRE 2021

Voyons ce qui continue à avancer sur Yanica .

D’abord le cockpit . Les panneaux qui avaient été préparés en mai puis peints en cabine sur les faces intérieures en juin, ont été montés. François se chamaille un peu avec les plans du fond de cockpit qui n’est pas simple. Un plancher en arrière de la barre pour l’équipier de l’écoute de Yankee, un plan incliné ensuite vers l’avant pour rejoindre le plancher principal du cockpit tout en dégageant la jaumière et la base de la barre. Ensuite le fond du cockpit principal. Dans le bas du plan incliné, les deux orifices d’évacuation de l’eau. Ça fait beaucoup de morceaux !. Et en plus , il faut prévoir quelques accès en dessous pour d’éventuelles visites avec un bras courageux.

Sur le pont ensuite. Loïc monte la structure centrale qui recevra de l’arrière vers l’avant : La partie avant du roof/ une boite de ventilation/un capot de pont au dessus du carré/ la ferrure de pied de mat/une autre boite de ventilation/ Le capot avant au dessus du poste avant. Joli travail d’assemblage !!.

Et à l’intérieur de Yanica ??

Les débuts d’une cuisine avec un bloc cloison neuf pour recevoir le réchaud et sur lequel viendra se remettre la façade d’une partie des rangements. A droite de l’image un petit meuble à tiroirs qui va retrouver sa place et sera l’une des seules surfaces de travail dans cette cuisine un peu étriquée. Le cuisinier y est assez bien calé …

Enfin un coup d’œil dans le poste avant et un autre dans le carré.

Le 7 Septembre 2021

Cette semaine, arrivée des nouvelles technologies autour de Yanica. Loïc a modélisé le petit roof de Yanica en bois moulé à partir du bateau, des plans et des diverses photos. Il a ainsi constaté que le roof de Monk of Malham était monté un peu plus haut que celui de Yanica ! 2 à 3 centimêtres.

Puis sous ce modèle numérique, Loïc a crée le modèle du moule qui va être nécessaire à sa réalisation. Enfin les données numériques du moule ont été envoyés à une entreprise spécialisée qui va faire avaler ces données par des machines numériques de découpe des panneaux de bois. Les charpentiers recevront bientôt un paquet avec tous les morceaux et la notice de montage , comme chez Ikéa !!. Super . Y’aura plus qu’à y croiser et coller les plis d’acajou à la main cette fois et sans découpe numérique des morceaux . Précision de rigueur cependant dans les assemblages pour que ce soit parfait après vernissage.

Le moule en image numérique 3D
Le roof futur sur son moule
Et une vue 3D des superstructures à venir

Pendant ces préparatifs, François et Loïc n’ont pas abandonné la caisse à outils traditionnelle et commencent les remontages intérieurs .

François repositionne les éléments de la cuisine future.

Et le carré a retrouvé ses planchers en teck massif . Il faudra les poncer un peu pour y enlever quelques malencontreuses couches de vernis

Quoi de Neuf début Septembre ??

Tout d’abord un retour en arrière de deux mois pour présenter les artistes peintres à l’œuvre sur Yanica

Pose de la stratification de protection sur le pont

Et cette semaine, Yanica a retrouvé ses bers préférés, Les charpentiers se sont creusés les méninges beaucoup pour modéliser en 3 D le roof bois moulé dont ils vont attaquer le moule. François et Robin commencent à remonter les planchers. Les peintres ont bouché les « chapelles  » des écrous de boulons de quille à la mousse expansive, fait de l’enduit époxy sur le lest et passé les sous couches de peinture sur ce lest plomb.

Le lest est maintenant bien intégré aux œuvres vives

Yanica sur ses bers pour quelques mois.

C’EST REPARTI !

Aujourd’hui Yanica a bougé pour que reprenne le programme après la peinture de juin.

D’abord sortie de l’abri où il était depuis début juillet

un rayon de soleil sur la coque couleur des sous couches.

Et puis arrivée d’une grue sous laquelle est suspendu le moteur !

En place sur le bati et boulonné sur des silentblocs neufs

Et puis, en fin d’après midi, direction l’atelier des charpentiers pour entamer la quatrième et dernière tranche de travaux sur la coque.

Prêt à être posé sur son lest et épontillé.

Le retour du lest

Vendredi 16 juillet , Yanica a retrouvé son lest par les moyens du chantier et ceux des charpentiers. Les boulons avaient été totalement révisée ou refaits ainsi que les plaques d’appui. La pâte à joint adéquate assure la liaison.

C’est fait !! Il restera à poser le bloc de bois qui s’encastre sur l’avant du lest
Le boulonnage vu de l’intérieur du carré

MERCREDI 30 JUIN 2021

Rapide passage au chantier pour voir où en sont les peintures qui devaient être finies ce soir.

La peinture intérieure est terminée, en particulier dans les fonds qui ont reçu leur peinture grise spéciale.

Des petits fonds nickel !!

Sur le pont, la pose du tissu a commencé par le surbau , en laissant la protection pendant la suite des travaux

Le surbau a reçu son tissu et le pont est en imprégnation à l’avant

ET CES PEINTURES INTERIEURES ??

Gurvan a passé pas mal de temps pour poncer les bois anciens et nouveaux, préparer les surfaces avec un peu d’enduit, masquer ce qui sera vernis ultérieurement ( porques en lamellé, entourage de portes …). Pas facile car tout le pont est protégé et il faut pousser de l’air dans le bateau.

Aujourd’hui la première « pistolade » est faite

Coté toilettes futures
Le carré vers l’arrière
Et le Carré vers l’avant

Les petits fonds coté Carré, prêts à recevoir la peinture bien costaude spéciale pour les fonds

C’est là qu’il y aura un cockpit !!

DEMENAGEMENT DU NAVIRE

Aujourd’hui mardi, Yanica a quitté son cocon habituel pour s’en aller rejoindre la cabine de peinture du chantier Infinity. Dès la signature de la tranche 4 avec la DRAC de Bretagne, Les peintres pourront attaquer les peintures intérieures avant le montage des aménagements.

Sur le chemin, Yanica a fait un passage sous la grue pour être soulevé et lui présenter le safran d’origine qui doit être compatible avec la nouvelle allonge de voute et la jaumière remise en place dans cette allonge.

Dans les sangles
Eric, le patron du chantier aux manettes, avec toute la délicatesse nécessair

La grue a un peson et cette coque de yanica, sans lest, sans mat, sans moteur ni armement, pèse 2.200 kg. Pas si lourd le canot !

Allez, on lève !!!!
Pas mal vu , non ?

Ensuite, repose de Yanica sur le ber hydraulique, direction la cabine.

Il faut trouver l’entrée dans ce terre plain bien rempli !
Rendu . François et Loïc s’appliquent à le poser bien pour retrouver la ligne de flottaison.pour plus tard . Pas simple …